Les QUATREVIEUX

Voyages en 4x4 et Astronomie

USA 2006/2007:

 Accueil 

Après le Canada et l'Alaska, nous amorçons notre descente vers le sud en commençant par les USA.

Pages Spéciales Écoles ici :

USA : mise à jour le 30/10/2006 : Du 13 septembre au 7 décembre 2006. La vidéo ICI
1ère partie :

Après deux mois de présence au Canada, nous nous apprêtons à franchir la frontière des USA. Curieusement, nous devons franchir uniquement la douane américaine sans passer par celle du Canada. Dans l'obligation de tamponner notre carnet de passage en douane, nous garons le Land et partons à pied pour atteindre la douane canadienne prévue uniquement dans le sens USA vers Canada. Surpris de notre demande, les douaniers canadiens ont quelques difficultés à remplir notre précieux sésame.

 

 

Le carnet enfin en poche, nous franchissons la frontière des USA en quelques minutes ponctué d'un sympathique "Good travel in USA" du douanier intrigué par la présence d'une famille française à bord de leur propre véhicule.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous prenons la direction de Yellowstone. Sur les petites routes, nous entendons un claquement sous la voiture à chaque démarrage. Suite à une inspection rapide au bord de la route, Fabrice constate que le croisillon de l'arbre de transmission arrière a un jeu excessif.

 

Par sécurité, nous cherchons un dégagement sur le bord de la route car ici la vitesse est limitée à plus de 100 km/h et les camions pèsent plus de 70 tonnes. Fabrice démonte la transmission dans la boue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il utilise une hachette pour extraire le croisillon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Celui-ci est en bien mauvais état : les aiguilles ont disparu. Rien d'étonnant à 150 000 km ! Un nouveau croisillon, quelques autres coups de hachette et deux heures plus tard le Land est de nouveau sur la route.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour localiser un bivouac au Montana, état essentiellement d'élevage, nous empruntons de multiples pistes qui nous conduisent au sein de forêts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pluie nous accueille à l'entrée du parc de Yellowstone et nous reportons d'une journée la découverte de ses merveilles. Lors de la recherche du bivouac, nous surprenons un orignal qui se promène tranquillement tout près d'un camp de chasseurs!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La météo ne s'arrange pas et c'est sous la neige au milieu des fumerolles que nous partirons sur les chemins pour nous réchauffer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous parcourons le plus ancien parc des États-Unis créé en 1872.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De temps à autre, nous observons quelques geysers furtifs parmi les 250 actifs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non, nous ne sommes pas à Pamukkale en Turquie mais bien à Mammoth Hot Springs avec ses vasques. Mais ici toute baignade est interdite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une violente éruption a créé il y a 600 000 ans la formation de ce paysage volcanique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce paisible geyser quasiment inactif n'est autre que le Steamboat qui se réveille tous les 50 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La dernière éruption date d'octobre 2005, elle avait atteint 200 m de hauteur et dura trois jours. Vincent prévoit d'y retourner dans 49 ans !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, le temps est plus clément et nous partons à la découverte des plus grands geysers du parc. Ici le White Dome Geyser propulse son jet d'eau à plus de 9 m de haut toutes les 15 à 30 minutes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vedette de Yellowstone : Old Faithful Geyser. La colonne d'eau jaillit jusqu'à 55 m d'altitude toutes les 80 minutes avec une surprenante régularité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La présence des vapeurs soufrées du volcan font souffrir les grilles des égouts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parc de Yellowstone possède aussi un canyon avec la spectaculaire chute d'Artist Point.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est la couleur jaune de la roche bordant les rives de la rivière qui donna son nom indien au parc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parc est aussi réputé pour sa faune nombreuse et variée. Cerfs, Bisons, élans se succèdent le long de la route.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pas besoin d'aller bien loin pour découvrir la faune ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La température avoisine les 0°C le soir. Pour se laver (à l'eau froide!!!), nous allumons un bon feu de camp. Il nous permet de prendre un repas agréable sans trop se dépêcher avant de rejoindre nos couchages glacés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous attendons les cours du CNED des enfants,le visco-coupleur que doit nous envoyer EURO4X4PARTS pour réparer le ventilateur du Land ainsi que la tente de douche que nous a retournée Outback Import. Nous les recevrons à la poste restante d'Idaho Falls. Les colis arriveront à plusieurs semaines d'intervalle, principalement les cours qui mettront trois semaines à nous parvenir alors que les pièces d'Euro4x4parts ne mettront qu'une semaine! Nous ferons plusieurs allers retours entre les parcs et cette ville. Heureusement, les postiers seront très serviables et nous donneront leur numéro de téléphone pour les interroger sur l'arrivée des paquets. Ils proposeront même de nous appeler.

 

 

 

 

 

 

Nom étrange pour le concessionnaire Toyota d'Idaho Falls !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si nous retrouvons le soleil, la journée, les nuits sont toujours glaciales autour d'Idaho Falls avec un record de - 5°C.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le chauffage et la température plus supportable, nous pouvons enfin mettre à jour le site Internet dans la tente de toit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pendant que les colis traversent l'Atlantique, nous nous évadons en direction de Dinosaur National Monument.

Sur le chemin, nous croisons un paysage de western à proximité de Green River.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous décidons d'y installer le bivouac pour la nuit qui promet d'être douce.

Miracle, suite à la réparation d'un problème de chute de tension à l'allumage des phares, le chauffage refonctionne...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le musée du parc de Dinosaur National Monument est fermé pour cause de réfection : les murs sont en train de s'effondrer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous nous enfonçons alors dans les pistes du parc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De nombreux pétroglyphes ornent les falaises bordant la piste.

 

Ici, des symboles astronomiques avec une galaxie spirale et le soleil,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ou des hommes accueillants avec des animaux,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un petit spectre sympathique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et des lézards se dorant au soleil nous rappellent la présence des indiens fremonts dans la région.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La piste s'enfonce dans la montagne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et surplombe un canyon vertigineux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'altitude restant souvent proche des 2000 m, l'automne nous rattrape doucement et la température chute brutalement. Ainsi, nous franchirons un petit col sous une tempête de neige.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la route, deux panneaux nous interpellent : sommes- nous si proches de la France ???

 

 

Sous le doux nom de "Cratères de la Lune", nous abordons une zone volcanique.

C'est l'occasion de se promener sur d'anciens volcans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cheminées se visitent

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

comme les tunnels de lave.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En direction du parc des Arches, nous établissons notre bivouac sur une aire de triage des vaches. Bienvenue au pays des cow-boys !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès notre arrivée dans le parc, nous évoluons dans une décor de western.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pierres tiennent en équilibre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les arches rivalisent d'audace

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

défiant les lois de la gravité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tout en finesse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines se dissimulent derrière un étroit défilé

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qui révèle des dunes ocres.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des pistes réservées au 4x4 "à grande garde au sol"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

nous promettent de beaux paysages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une surprise nous attend sur le bord de cette piste loin de la foule : des empreintes de dinosaures parfaitement conservées. Valérie et Vincent nettoient les traces d'un sauropode.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce Therapode peu avenant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

a laissé des traces de son passage qui comparées au pas de Vincent révèle sa taille de géant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré la proximité du parc, il est toujours possible de trouver un endroit de bivouac.

Le citoyen américain peut exercer ses loisirs verts en toute liberté et disposer de son droit de circuler à condition de respecter quelques règles élémentaires comme rester sur les voies autorisées, le hors- piste étant interdit.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

COOL ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parc des Arches se situe à quelques kilomètres de la ville de Moab (Utah), dans le désert du même nom.

Sur le parking du supermarché, nous faisons la connaissance d'un paléontologue originaire de Marseille surpris de notre présence en ses lieux accompagné de son collègue anglais biologiste.

 

 

 

 

 

 

 

 

Georges Odier axe ses travaux de recherche sur la période du Jurassique depuis plusieurs années dans le désert de Moab et il vient de faire une découverte fascinante : les mammifères auraient été à cette période de la préhistoire plus nombreux et diversifiés que les dinosaures eux-mêmes. Leurs terriers et leurs os découverts sont la preuve évidente de leur présence. Il nous offre son livre intitulé "The Mammal Explosion" en avant première avant l'ambassade de France.

Rencontre éclair mais combien enrichissante !

 

 

 

Nous ne sommes pas au bout de nos surprises : une concentration inhabituelle de Land dans la ville de Moab nous intrigue. C'est le rassemblement Land Rover annuel de l'Ouest des États-Unis : The Land Rover National Rally.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes leurs invités d'honneur pendant trois jours participant à leurs sorties et leurs soirées ...

 

 

 

 

 

 

 

 

au milieu d'étranges véhicules.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le premier jour, nous les suivons sur un parcours de difficulté moyenne !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais c'est sans compter sur la surcharge de notre Land.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certains n'ont pas froid aux yeux pour une simple photo devant le désert de Moab.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les difficultés augmentant, elles attirent l'attention des journalistes voulant dévoiler nos dessous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous découvrons des formations époustouflantes, loin des sentiers battus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous y faisons la connaissance de Scott Brady, gagnant de l'Outback Challenge dans le team d'Outback Import. Il nous invitera quelques jours plus tard en sa demeure de Prescott où nous passerons de bons moment en compagnie de son épouse Stephany.

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous rencontrons aussi Graham qui vient de traverser l'Afrique du Nord au Sud avec son Land 110.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les curiosités géologiques se succèdent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais les grosses difficultés techniques aussi !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici, nous devons franchir un dévers de 30°!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Heureusement, nous sommes guidés par Bill Burke, un guide instructeur qui connaît très bien la région. D'après Scott Brady, ce serait le meilleur formateur de conduite 4X4 de l'Utah et peut-être même des États-Unis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bill nous donnera une carte avec des parcours tout aussi fabuleux à découvrir en 4x4. Si l'envie vous en prend, contactez Bill Burke de notre part, il peut vous organiser des sorties en louant des Jeep.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes au pays des américains qui ne craignent pas de casser un véhicule tout neuf.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On ne se lasse pas des paysages.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paysages toujours variés.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur notre passage, nous découvrons des vertèbres de dinosaures et autres ossements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des buffets sont organisés pour se remettre des émotions de la journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain, nous suivons le rallye pour un parcours sans difficulté : les Land passent sur une arche double, unique au monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le désert et la neige ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours des portraits à la taille du pays.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes près de Canyonland.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ne pas avoir le vertige pour redescendre dans la vallée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ici tout est étrange, même les chiens portent des chaussures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le rallye s'achève par une "Party" avec buffet, récompense, loterie ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et élection de la plus grosse bêtise du rassemblement, cette année remportée par notre funambule en Disco rouge qui a réussi à casser son jouet ( troisième en partant de la gauche).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre parcours nous conduit en territoire indien sur le célèbre site de Monument Valley où ont été tournés de nombreux westerns. Pour la plus grande joie de Vincent, nous bivouaquons au milieu de dunettes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des vestiges de tentes indiennes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cela change de John Wayne et de sa monture ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Impressionnant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un vrai moment de détente !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Où sont cachés les indiens ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une piste pour dégourdir les roues du Land ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dernier souvenir de Monument Valley ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les cours du CNED enfin en notre possession, les enfants se mettent au travail pour rendre la première série de devoirs : ici "arts plastiques".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grand Canyon se dévoile à nos yeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La fin du Grand Canyon ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

peut se remonter en canoë.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais l'amont est grandiose.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un vrai tableau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chaque point de vue nous laisse sans voix ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Loin de la foule, nous empruntons des pistes qui nous conduisent au bord de canyons vertigineux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rivière qui a façonné le canyon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Land nous permet de partir à la recherche de bivouacs uniques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, il vous plaît ce bivouac ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installons nous pour la nuit !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur la piste, nos croisons des Mustangs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vincent joue avec la Lune !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pause repas en territoire indien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au plein milieu du désert, nous remarquons pendant la nuit un intense trafic routier ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et une lueur illuminant le ciel : qu'est-ce donc ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tout simplement, Las Vegas située à une centaine de kilomètres de notre bivouac.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour profiter pleinement de la vie nocturne et des animations, nous décidons de prendre pour la première fois de notre périple une chambre d'hôtel pour deux nuits. Les enfants se réjouissent de pouvoir enfin regarder la télévision, même si les programmes sont exclusivement en anglais ou en espagnol !

 

 

 

 

 

 

 

Escalibur et son château de Walt Disney.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un Hummer H2222 !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un ciel artificiel plus vrai que nature pour faire oublier aux joueurs la notion du temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On trouve de tout à Las Vegas pour attirer le public : un aquarium,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un lion pour le casino MGM !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour la modique somme de 200 $ qui ne seront pas perdus au machines à sous, vous pouvez tenir dans vos bras un lionceau pendant cinq minutes ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi partir faire un tour du monde ?

A Las Vegas vous découvrirez Paris et sa tour Eiffel, les canaux de Venise ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une île aux pirates ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

des cascades sauvages ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et l'Égypte et son célèbre Sphinx.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, passons aux choses sérieuses : comment gagner de l'argent ?

Mettre 2 dollars dans la machine à sous.

Appuyer sur les boutons (plus vite dit que compris!).

Attendre que trois "BAR" s'alignent plusieurs fois.

Et ...

 

 

 

 

 

 

Appuyer sur le bouton " récupérer l'argent"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Introduire le ticket dans la machine de "rédemption".

 

Et voici Valérie toute fière avec ses 13 $.

 

On y retourne quand ???